6 0

Grand Prix Poésie RATP

Après le succès de son édition 2016 qui a rassemblé plus de 8 000 écrivains amateurs, le Grand Prix Poésie RATP est de retour jusqu’au 15 avril 2017.

Poètes en devenir, amoureux des mots et passionnés des figures de style, ce concours est fait pour vous !  Ouvert à tous les auteurs amateurs, les règles du concours sont très souples. Les poèmes peuvent être courts (4 lignes) ou longs (12 lignes), ils peuvent prendre la forme poétique de votre choix (vers libre, verset, prose..) et la thématique est libre. Aucune contrainte, votre créativité peut pleinement s’exprimer !

Les lauréats désignés par le jury, présidé cette année par le journaliste et critique littéraire Augustin Trapenard, auront la chance de voir leur poème affiché dans le métro pendant l’été et pourront ainsi être lus par des millions de voyageurs chaque jour.vign_augustin_trapenard

Depuis le 15 mars dernier, date de lancement du concours, plus de 3 500 contributeurs ont déjà posté leur texte sur le site dédié : ratp.fr/grandprixpoesie

Pour vous inspirer, un classique de la poésie française, La Beauté de Baudelaire, extrait des Fleurs du Mal, 1857.

Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre,

Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Éternel et muet ainsi que la matière.

Je trône dans l’azur comme un sphinx incompris ;
J’unis un cœur de neige à la blancheur des cygnes ;
Je hais le mouvement qui déplace les lignes,
Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

Les poètes, devant mes grandes attitudes,
Que j’ai l’air d’emprunter aux plus fiers monuments,
Consumeront leurs jours en d’austères études ;

Car j’ai, pour fasciner ces dociles amants,
De purs miroirs qui font toutes choses plus belles :
Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles 

Leave A Reply

Navigate